O PORTALU
Web-portal Historiografija.hr namijenjen je uspostavljanju bolje komunikacije među hrvatskim povjesničarima i znanstvenicima općenito, kao i jačanju naše komunikacije s kolegicama i kolegama u inozemstvu. U najvećoj mogućoj mjeri donosit će obavijesti o priređivanju znanstvenih i stručnih skupova i seminara, recenzije, različite članke i tekstove o povijesti historiografije, kao i historiografske rasprave, povijesnu građu, elektronska izdanja knjiga i drugo. Za početak Vam nudimo poveznice prema institucijama i udrugama koje u prvom redu okupljaju povjesničare.
Društvo za hrvatsku povjesnicu | Hrvatski nac. odbor za povijesne znanosti | Hagiografija | Hrvatsko grboslovno i zastavoslovno društvo | Istarsko povijesno društvo
OŠ - HNOS | SŠ - MATURA | Udžbenici povijesti
Srednja Europa | Meridijani | FF Press | Novi liber | Leykam International | Golden marketing - Tehnička knjiga | Školska knjiga | Profil |
« Un siècle d’historiennes »

Un siècle d’historiennes


Sous la direction d’André Burguière et Bernard Vincent


 


http://www.desfemmes.fr/essai/un-siecle-dhistoriennes/


 


André Burguière et Bernard Vincent, deux historiens français de renom, ont souhaité, avec ce livre, rendre hommage à vingt historiennes de différents pays qui se sont illustrées par l’importance et l’originalité de leur œuvre, et réparer ainsi l’oubli total des femmes d’un ouvrage récent prétendant présenter les historiens les plus importants depuis le XIXe siècle. Ils ont fait appel à vingt historiens, chacun présentant une historienne dont l’enseignement ou la lecture a formé sa propre pensée historique, une collègue ou une amie. La sélection réalisée dans ce livre, ne prétend être ni objective ni exhaustive. Elle éclaire la manière dont les femmes présentées ont enrichi la pensée historique par l’originalité de leur méthode d’analyse, de leur manière d’écrire l’histoire et aussi à ce qu’elles ont modifié dans notre vision de l’humanité par leur aptitude à se mettre à l’écoute des sciences humaines et à susciter leur intérêt en retour.



Vingt historiennes présentées pas vingt historiens


Carmen Bernand (France) par Serge Gruzinski,
Sofia Boesch Gajano
(Italie) par Jacques Le Goff,
Catherine Coquery-Vidrovitch (France) par Mamadou Diouf,
Natalie Davis (États-Unis) par Denis Crouzet,
Ute Frevert (Allemagne) par Hinnerck Bruhns,
Chiara Frugoni (Italie) par Alain Boureau,
Lynn Hunt (États-Unis) par Jacques Revel,
Christiane Klapisch-Zuber (France) par André Burguière,
Annie Kriegel (France) par Marc Lazar,
Claude Mossé (France) par François de Polignac,
Mona Ozouf (France) par Yann Fauchois,
Rayna Pastor (Espagne) par Bernard Vincent,
Evelyne Patlagean (France) par Jean-Marie Martin,
Michelle Perrot (France) par Dominique Kalifa,
Eilein Power (Grande-Bretagne) par François-Olivier Touati,
Barbara Stollberg-Rilinger (Allemagne) par Christophe Duhamelle,
Takamure Itsue (Japon) par Pierre Souyri,
Lucette Valensi (France) par François Pouillon,
Lucie Varga (Autriche) par Peter Schöttler,
Frances Yates (Grande-Bretagne) par Jean-Philippe Antoine




2014


352 p.




La Presse en parle


Ces vingt personnalités – on pourrait en citer d’autres – peuvent en remontrer à leurs confrères en matière d’originalité, notamment dans l’élaboration d’une histoire qui prend en compte les interstices entre les faits et des éléments plus volatils comme la sensibilité. En tout cas, depuis que les femmes ont pris l’histoire en main, les hommes ne la regardent plus tout à fait de la même façon…


Laurent Lemire, Le Nouvel Observateur, 14 août 2014


Objavljeno: 28.08.2015.